Archives de catégorie : Non classé

DE MELUSINE. 43
surpris , ce lieu est desert ? Mais, con¬
tinua-t-il , mon cher cousin, avoüez¬
moy la verité , quelle avanture avez¬
vous trouvée dans cette forest ? De
tout tems la fontaine de Soif a été
fertile en choses merveilleuses , &
même les Commissaires que ay en-
voyez pour vous en mettre en pos-
session nous ont rapporté des choses
étonnantes touchant les grandes tran¬
chées qu’ils ont trouvées & la source
miraculeuse qui est sortie de la terre
tout à coup sous leurs pieds avec une
grande abondance d’eau ; de quelle
maniere le cuir de cerf a pû renfer-
mer deux bonnes lieuës de circuit,
& comme deux ouvriers ont paru, &
disparu à leurs yeux.
J’avouë que cela est arrivé de la sor-
te, repliqua Raimondin , mais Dieu
fait des miracles quand il luy plaît,
& nous devons regarder tous ses ou¬
vrages avec une grande soumission.
La Dame que vous prenez pour
vôtre épouse , reprit le Comte, de
quelle Maison est elle ? Il est , ce me
semble,de nôtre interêt de le sçavoir.

Chapitre 2, p. 35

DE MELUSINE. 35
dés qu’ils se soient tous aquittés de ce
devoir ; ensuite vous luy demanderés
un don, qui ne sera ny Ville, ny Châ¬
teau ; mais une chose de peu de con-
sequence , je sçay qu’il vous l’accor-
dera. Aprés vous luy declarerés que
c’est la possession de cette roche que
vous souhaités , avec autant d’espace
autour qu’un cuir de cerf peut en
contenir , & il vous en fera le don
en si bonne forme qu’on ne pourra y
contredire. Souvenés vous d’en faire
sceller aussi tost les Patentes du grand
Sceau de la Comté, & de ceux des
Pairs du Païs. Au sortir de l’Assem-
blée vous trouverés un homme qui
portera dans un sac un cuir de cerf
corroyé, vous le marchanderés, & luy
en payerés ce qu’il voudra , puis vous
le ferés tailler en couroye le plus dé-
lié qu’il se pourra ; ensuite vous prie-
rés le Comte Bertrand de commettre
des Gens pour vous delivrer vôtre
place , laquelle vous trouverés tracée
ainsi que je souhaîte que vous l’ayés,
& si la couroye se trouve plus longue
que la grande enceinte de la roche,
B vj

Chapitre 2, p. 23

DE MELUSINE.                         23

l’attiroit vers eux ; il y marchoit en fu¬
reur d’un pas précipité , & mon-
troit ses longues deffenses. Alors Rai¬
mondin conseilla au Comte de monter
sur un arbre pour éviter l’abord de ce
terrible animal. A Dieu ne plaise,
repartit le Comte, que je te laisse en
un semblable danger ; achevant ces
paroles il se saisit de son épieu. Rai¬
mondin se jetta au devant du Comte,
& marcha hardiment au sanglier qui
s’avançoit ; aussi-tôt l’animal se dé-
tourna & courut sur le Comte qui le
reçut avec fermeté , & luy porta un
coup d’épieu qui entra fort avant ; ce¬
pendant, les os faisans resistance , &
le sanglier forçant du devant fit tom¬
ber le Comte à genoux ; dans ces en-
trefaites Raimondin tourna sur le
sanglier & voulut l’enfiler entre les
quatre jambes , mais l’épée glissant le
long du dos sur les soyes , la pointe
alla fraper le Comte, qui étoit vis¬
à vis.
Raimondin ne s’aperçut point de
ce malheur , tant il étoit échauffé, &
ne songeant qu’à se défaire du san-

Histoire de Mélusine

L’histoire de Mélusine parut en 1698, au plus fort de la mode du conte de fées: cette année-là, Mme d’Aulnoy fait paraître la seconde série de ses contes, auxquels s’ajoutent ceux de Mme Murat, Préchac ou encore Mailly. L’éditeur Barbin, depuis longtemps spécialisé dans les genres galants destinés au public mondain, accueille avec joie ces volumes promis à un succès rapide.

François Nodot (1650 – 1710), dont le métier était d’approvisionner les armées, s’était fait connaître au début des années 1690 : il avait prétendu avoir retrouvé à Belgrade un manuscrit perdu de Pétrone, et avait publié une Traduction entière de Pétrone qui se révéla n’être qu’une supercherie littéraire1 . L’Histoire de Mélusine, de même, se flatte de suivre de près le livre de Jean d’Arras et les Chroniques du Poitou, mais comporte de nombreux passages inventés pour plaire au public aristocratique qui se précipitait alors sur les histoires d’ogres et de fées.

  1. Voir J.-M. Quérard, Les Supercheries littéraires dévoilées, Paris, Paul Daffis, 1869, p. 7 []

Bibliographie

Bibliographie sommaire

Editions

  • Textes de référence
    • François Nodot, Histoire de Mélusine, tirée des Chroniques du Poitou, et qui sert d’origine à l’ancienne Maison de Lusignan, A Paris, chez Claude Barbin et Thomas Mouette,  1698. Exemplaire de la Bibliothèque Nationale de France, cote:  LM3-617.
    • François Nodot, Histoire de Geoffroy, surnommé à la grand’dent, sixième fils de Mélusine, prince de Lusignan, A Paris, veuve Claude Barbin, 1700. Exemplaire de la Bibliothèque nationale de France, cote: Y2-658.
  • Texte de colportage de la fin du XVIIe siècle
  • Edition contemporaine
    • Jean d’Arras, Mélusine, ou la noble histoire de Lusignan, éd. Jean-Jacques Vincensini, Le Livre de Poche, “Les Lettres gothiquies”, 2003.

Quelques études pour découvrir Mélusine

  • Ouvrages
    • Hélène Bouquin, Les Aventures d’un roman médiéval : éditions et adaptations de l’Histoire de Mélusine de Jean d’Arras (XVe-XIXe siècles), thèse de l’Ecole nationale des Chartes, 2000, 2 tomes.
    • Françoise Clier-Colombani, La fée Mélusine au Moyen Âge, Images, mythes et Symboles, Paris, Le léopard d’or, 1991.
    • Laurence Hélix, Autour de Mélusine, fille de la littérature et du folklore, EPURE (Presses universitaires de Reims), 2020.
    • Claude Lecouteux, Mélusine et le chevalier au cygne, Imago, 1997.
    • Philippe Walter, La Fée Mélusine : le serpent et l’oiseau, Imago, 2008.
    • Myriam White-Le Goff, Envoûtante Mélusine, Paris, Klincksieck, “Les grandes figures du Moyen Âge”, 2008, 234 p.
  • Articles
    • Jacques Le Goff, “Mélusine maternelle et défricheuse”, Annales ESC, 1971, en ligne: https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1971_num_26_3_422431
    • Isabelle Trivisiani-Moreau, “Mélusine galante : la relecture du mythe par Paul-François Nodot à l’époque de la mode des contes de fées”, in Mélusine moderne et contemporaine, L’Âge d’homme, 1998.

Pour aller plus loin

Bibliographie détaillée

Gallais, P. (1986). Les fées seraient-elles nées au XIIe siècle ? (À propos d’un ouvrage récent). Cahiers de Civilisation Médiévale, 116, 355–371.
Desaivre, L. (1883). Mythe de la Mère Lusine (Meurlusine, Merlusine, Mellusigne, Mellussine, Mélusine, Meleusine): étude critique. Impr. de Reversé.
(N.d.).
Charnay, B. (2019). Au-delà des genres: Le cas de Mélusine. Ondina~Ondine: Revista de Literatura Comparada Infantil y Juvenil. Investigación en Educación, 4, 10–25. https://dialnet.unirioja.es/servlet/articulo?codigo=7717157
Philosopher avec les nymphes L’imagination dans le Comte de Gabalis de Montfaucon de Villars. (2019). Libertinage et Philosophie à l’époque Classique (Xvie-Xviiie Siècle) 2019, N° 16. Les Libertins et l’imagination. https://doi.org/10.15122/isbn.978-2-406-09789-1.p.0149
Berger, G. (1997). Melusine in Versailles Oder Von Der Verhöflichung Der Krieger Aus Dem Hause Lusignan. Zeitschrift Für Französische Sprache Und Literatur, 107(1), 36–44. http://www.jstor.org/stable/40618022
Harf-Lancner, L. (1988). Le Roman De Mélusine Et Le Roman De Geoffroy a La Grand Dent: Les Éditions Imprimées De L’œuvre De Jean D’arras. Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 50(2), 349–366. http://www.jstor.org/stable/20677664
Kahn, D. (2021). La question des êtres élémentaires chez Paracelse. In R. Poma, M. Sorokina, & N. Weill-Parot (Eds.), Les Confins incertains de la nature (pp. 213–237). Vrin. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02887009
Savignac, Mélanie. (n.d.). Mélusine et ses avatars aux XVIe et XVIIe siècles.
Hélix, L. (2020). Autour de Mélusine, fille de la littérature et du folklore. In K. Ueltschi & F. Verdon (Eds.), Grandes et petites mythologies I. Monts et abîmes : des dieux et des hommes (pp. 113–137). ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims. https://hal.univ-reims.fr/hal-03049298
Urban, M., Kemmis, D. F., Elmes, M. R., Urban, M., Kemmis, D. F., Elmes, M. R., Urban, M., Kemmis, D. F., Elmes, M. R., Urban, M., Kemmis, D. F., Elmes, M. R., Urban, M., Kemmis, D. F., & Elmes, M. R. (Eds.). (2017). Melusine’s Footprint: Tracing the Legacy of a Medieval Myth. Brill. https://brill.com/view/title/32998
Bouquin, Helene. (n.d.). Éditions et adaptations de l’Histoire de Mélusine de Jean d’Arras (XVe-XIXe siècle) Les aventures d’un roman médiéval. Retrieved October 11, 2022, from http://theses.enc.sorbonne.fr/2000/bouquin
Le Roy Ladurie, E., & Le Goff, J. (1971). Mélusine maternelle et défricheuse. Annales, 26(3), 587–622. https://doi.org/10.3406/ahess.1971.422431
Fabula, É. de recherche. (n.d.). Marine Roussillon, Don Quichotte à Versailles. L’imaginaire médiéval du Grand Siècle [Text]. https://www.fabula.org. Retrieved October 11, 2022, from https://www.fabula.org/actualites/107815/marine-roussillon-don-quichotte-a-versailles-limaginaire-medieval-du-grand.html
Stouff, L. (1859-1936) A. du texte. (1930). Essai sur Mélusine, roman du XIVe siècle, par Jean d’Arras / Louis Stouff. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k30562846
Kelen, J. (n.d.). Passage de la fée. Editionsddb.Fr. Retrieved October 10, 2022, from https://www.editionsddb.fr/product/83434/passage-de-la-fe/?9782220063942
La beauté du merveilleux (sommaire). (n.d.). Retrieved October 10, 2022, from https://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100726970&fa=sommaire
Clier-Colombani, F., & Le Goff, J. P. (1991). La fée Mélusine au Moyen âge: images, mythes et symboles. Le léopard d’or.
Pavlevski-Malingre, J., Ferlampin-Acher, C., Harf-Lancner, L., Gally, M., Bouju, E., Costadura, E., École doctorale Arts, L., & Université Bretagne Loire. (2017). Melusigne, Merlusine, Melusina: fortunes politiques d’une figure mythique du Moyen Âge au XXIe siècle (Vol. 1–2).
Pavlevski, J. (2014). Une esthétique originale du motif de la femme-serpent: recherches ontologiques et picturales sur Mélusine au XVe siècle. L’humain et l’animal dans la France médiévale, XIIe-XVe s. = Human and animal in Medieval France, 12th-15th c, 73–94.
Liber de nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandris. (2022). In Wikipedia. https://it.wikipedia.org/w/index.php?title=Liber_de_nymphis,_sylphis,_pygmaeis_et_salamandris&oldid=126730023
Liber de Nymphis, sylphis, pygmaeis et salamandris. (n.d.). Retrieved September 28, 2022, from https://boowiki.info/art/essais-du-xvie-siecle/liber-de-nymphis-sylphis-pygmaeis-et-salamandris.html
Harf-Lancner, L. (Ed.). (2014). Métamorphose et bestiaire fantastique au Moyen âge. École normale supérieure de jeunes filles,.
Cappello, S. (2021). «Geoffroy à la grant dent». https://www.academia.edu/45611786/_Geoffroy_%C3%A0_la_grant_dent_
Roach, E. (1971). Pierre Martin-Civat. — Le très simple secret de Mélusine, mythique aïeule des Lusignan. Cahiers de Civilisation Médiévale, 14(53), 96–97. https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1971_num_14_53_1884_t1_0096_0000_2
Pavlevski-Malingre, J. (2016). « À la croisée de l’imaginaire individuel et collectif, Mélusine, figure mythique salvatrice dans Arcane 17 d’André Breton ». La Forza Del Mito Tra Finzione e Realta, La Force Du Mythe Entre Fiction et Réalité. https://www.academia.edu/42876719/_%C3%80_la_crois%C3%A9e_de_l_imaginaire_individuel_et_collectif_M%C3%A9lusine_figure_mythique_salvatrice_dans_Arcane_17_d_Andr%C3%A9_Breton_
Lecouteux, C. (1978). La structure des légendes mélusiniennes. Annales, 33(2), 294–306. https://doi.org/10.3406/ahess.1978.293927
Motta, A. (2017). Léopold 1er. La souveraineté restaurée. Paraiges. https://hal.univ-lorraine.fr/hal-02868062
Chanaud, R. (1985). Le Chevalier, la fée et l’hérétique: une ancêtre valentinoise de Mélusine, la dame du château de l’Epervier. ,.
Cordebœuf, M., & Le Gall, H. (2002). La fée Mélusine. Ed. du Bastberg.
Payen, J.-C. (1986). Le conte de fées en Normandie: la fée d’Argouges.
King, R. S. (2000). Transgression et contestation: Essays on Melusine -- la fée amante, Achille -- la poésie de la Pléiade, Beaumarchais, Diderot, Althusser, Mongo Beti et al, Le Sénat et la 5e République. Department of French, University of Nottingham.
Martin-Civat, P. (1969). Le très simple secret de Mélusine, mythique aïeule des Lusignan: un arbre sacré, une divinité sylvestre, une fée des bois, une maison féodale, une légende. P. Oudin.
Historial de la Vendée (Ed.). (2019). Mélusine, secrets d’une fée. Silvana editoriale.
Glot, C. (2013). Mélusine: fée, femme, dragon. Éd. “Ouest-France”, DL 2013.
Kelen, J. (2012). Passage de la fée: la légende de Mélusine. Desclée de Brouwer, impr. 2012.
Morris, M. W., & Vincensini, J.-J. (2012). Écriture et réécriture du merveilleux féerique: autour de Mélusine. Classiques Garnier.
Montandon, A. (2018). Mélusine et Barbe-bleue: essai de sociopoétique. Honoré Champion éditeur.
Harf-Lancner, L. (2003). Le monde des fées dans l’Occident médiéval. Hachette littératures.
Harf-Lancner, L. (1984). Les fées au Moyen âge: Morgane et Mélusine. Honoré Champion.
Gallais, P. (1992). La fée à la fontaine et à l’arbre: un archétype du conte merveilleux et du récit courtois.
Boivin, J.-M., Mac Cana, P., Université Paris-Est Créteil Val de Marne, & Collège des Irlandais. (1999). Mélusines continentales et insulaires: actes du colloque international tenu les 27 et 28 mars 1997 à l’Université Paris XII et au Collège des Irlandais. H. Champion.
Maddox, D., & Sturm-Maddox, S. (Eds.). (1996). Melusine of Lusignan: founding fiction in late medieval France. University of Georgia Press.
Pillard, G.-É. (1989). La déesse Mélusine: mythologie d’une fée. Hérault-Éditions.
Melusine: actes du Colloque du Centre d’études médiévales de l’Université de Picardie Jules Verne, 13 et 14 janvier 1996. (1996). Reineke-Verlag.
Coudrette. (1993). Le roman de Mélusine (L. Harf-Lancner, Ed.). Flammarion.
Jean d’Arras. (1991). Mélusine ou La noble histoire de Lusignan: roman du XIVe siècle (J.-J. T. Vincensini, Ed.). Librairie générale française.
Bahier-Porte, C. (2007). Le conte à la scène. Féeries. Études sur le conte merveilleux, XVIIe-XIXe siècle, 4, 11‑34. https://doi.org/10.4000/feeries.223
Seeber, E. D. (1944). Sylphs and Other Elemental Beings in French Literature since Le Comte de Gabalis (1670). PMLA, 59(1), 71–83. https://doi.org/10.2307/458845