Bibliographie

Bibliographie sommaire

Editions

  • Textes de référence
    • François Nodot, Histoire de Mélusine, tirée des Chroniques du Poitou, et qui sert d’origine à l’ancienne Maison de Lusignan, A Paris, chez Claude Barbin et Thomas Mouette,  1698. Exemplaire de la Bibliothèque Nationale de France, cote:  LM3-617.
    • François Nodot, Histoire de Geoffroy, surnommé à la grand’dent, sixième fils de Mélusine, prince de Lusignan, A Paris, veuve Claude Barbin, 1700. Exemplaire de la Bibliothèque nationale de France, cote: Y2-658.
  • Texte de colportage de la fin du XVIIe siècle
  • Edition contemporaine
    • Jean d’Arras, Mélusine, ou la noble histoire de Lusignan, éd. Jean-Jacques Vincensini, Le Livre de Poche, “Les Lettres gothiquies”, 2003.

Quelques études pour découvrir Mélusine

  • Ouvrages
    • Hélène Bouquin, Les Aventures d’un roman médiéval : éditions et adaptations de l’Histoire de Mélusine de Jean d’Arras (XVe-XIXe siècles), thèse de l’Ecole nationale des Chartes, 2000, 2 tomes.
    • Françoise Clier-Colombani, La fée Mélusine au Moyen Âge, Images, mythes et Symboles, Paris, Le léopard d’or, 1991.
    • Laurence Hélix, Autour de Mélusine, fille de la littérature et du folklore, EPURE (Presses universitaires de Reims), 2020.
    • Claude Lecouteux, Mélusine et le chevalier au cygne, Imago, 1997.
    • Philippe Walter, La Fée Mélusine : le serpent et l’oiseau, Imago, 2008.
    • Myriam White-Le Goff, Envoûtante Mélusine, Paris, Klincksieck, “Les grandes figures du Moyen Âge”, 2008, 234 p.
  • Articles
    • Jacques Le Goff, “Mélusine maternelle et défricheuse”, Annales ESC, 1971, en ligne: https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1971_num_26_3_422431
    • Isabelle Trivisiani-Moreau, “Mélusine galante : la relecture du mythe par Paul-François Nodot à l’époque de la mode des contes de fées”, in Mélusine moderne et contemporaine, L’Âge d’homme, 1998.

Pour aller plus loin

Bibliographie détaillée

Coudrette. (1993). Le roman de Mélusine (L. Harf-Lancner, Ed.). Flammarion.
Jean d’Arras. (1991). Mélusine ou La noble histoire de Lusignan: roman du XIVe siècle (J.-J. T. Vincensini, Ed.). Librairie générale française.
Bahier-Porte, C. (2007). Le conte à la scène. Féeries. Études sur le conte merveilleux, XVIIe-XIXe siècle, 4, 11‑34. https://doi.org/10.4000/feeries.223
Seeber, E. D. (1944). Sylphs and Other Elemental Beings in French Literature since Le Comte de Gabalis (1670). PMLA, 59(1), 71–83. https://doi.org/10.2307/458845
Trivisani-Moreau, I. (1998). Mélusine galante : la relecture du mythe par Paul-François Nodot à l’époque de la mode des contes de fées. 67. https://hal.univ-angers.fr/hal-03723370
HARF-LANCNER, L. (1995). La serpente et le sanglier: les manuscrits enluminés des deux romans français de Mélusine. La Serpente et Le Sanglier: Les Manuscrits Enluminés Des Deux Romans Français de Mélusine, 101(1), 65–87.
White-Le-Goff, M. (n.d.). Envoutante Mélusine.
Caiozzo, A. (2009). Myriam White-Le Goff, Envoûtante Mélusine, Paris, Klincksieck (Les grandes figures du Moyen Âge), 2008, 234 p. Médiévales. Langues, Textes, Histoire, 56, 186–189. https://journals.openedition.org/medievales/5617
Roach, E. (1971). Pierre Martin-Civat. — Le très simple secret de Mélusine, mythique aïeule des Lusignan. Cahiers de Civilisation Médiévale, 14(53), 96–97. https://www.persee.fr/doc/ccmed_0007-9731_1971_num_14_53_1884_t1_0096_0000_2
Devard, J. (2010). Mélusine ou la noble histoire de Lusignan : Miroir chevaleresque du XIVe siècle. In O. Bertrand (Ed.), Histoire du lexique politique français (pp. 357–375). Honoré Champion. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01065622
COSTELLA, M. (n.d.). Savoirs féminins et féériques au Moyen Âge : le cas de Mélusine dans les romans de Jean d’Arras et de Coudrette.
Pavlevski-Malingre, J. (2017). Quand Mélusine trouve sa voix : d’un cri mortifère à une voix (méta)poétique revivifiante. Presses universitaires Blaise Pascal. https://hal.univ-rennes2.fr/hal-01774886
Béhar, H. (2001). Mélusine moderne et contemporaine (A. Bouloumié, Ed.). L’Age d’homme.
Histoire et metamorphose a la fin du Moyen Age le “Roman de melusine” de Jean D’Arras - ProQuest. (n.d.). Retrieved September 11, 2022, from https://www.proquest.com/docview/304223630
Pairet Vinas, A. (1995). Histoire et metamorphose a la fin du Moyen Age le “Roman de melusine” de Jean D’Arras. Dissertations Available from ProQuest, 1–231. https://repository.upenn.edu/dissertations/AAI9543132
White-Le Goff, M. (2006). Et si Mélusine et Geoffroy la Grande Dent étaient des géants ? Cahiers de recherches médiévales et humanistes. Journal of medieval and humanistic studies, 13, 305–313. https://doi.org/10.4000/crm.778
Galderisi, C. (2008). Mélusine : faber historiae suae . 7. https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00950576
Müller, C. M. (1998). L’antre oublié dans le Roman de Mélusine: tombeau de la mémoire et poésie monumentale. Le Moyen Français, 43, 61–76. https://doi.org/10.1484/J.LMFR.3.210
White-Le-Goff, M. (n.d.). Les ancêtres de Mélusine : décalages et inversions.
Hélix, L. (2020). Autour de Mélusine, fille de la littérature et du folklore. ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims. https://hal.univ-reims.fr/hal-03049298
Ferlampin-Acher, C. (n.d.). Incorporer les esprits:le luiton Zéphir et Mélusine.
Le Chevalier au Cygne et Mélusine Images épique et romanesque de la féerie aux origines d’un lignage de la croisade. (2016). Classiques Garnier. https://doi.org/10.15122/isbn.978-2-8124-5088-4.p.0057
Blaylock, J. (2020). The Vanishing Lady: Mélusine, Emblems, and Jacques Yver’s Le Printemps d’Yver (1572). Quidditas, 41(1). https://scholarsarchive.byu.edu/rmmra/vol41/iss1/5
White-Le Goff, M. (2020). Polysémie et ambivalence des départs dans le Roman de Mélusine de Jean d’Arras. Polysémie et Ambivalence Des Départs Dans Le Roman de Mélusine de Jean d’Arras, 635–659. https://doi.org/10.1400/279338
Siennik, M., & Małek, E. (2002). Histoire de Mélusine (1671): fortune d’un roman chevaleresque en Pologne et en Russie. Presses Paris Sorbonne.
Chanaud, R. (1985). Le chevalier, la fée et l’hérétique. Une ancêtre valentinoise de Mélusine, la dame du château de l’Épervier. Le Monde alpin et rhodanien. Revue régionale d’ethnologie, 13(2), 31–54. https://doi.org/10.3406/mar.1985.1263
Ueltschi, K. (2019). Mythologie des boiteux et du pied fabuleux : Oedipe, Jacob, Mélusine & Cie. Paris : Auzas éditeurs-Imago. https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-03111176
Courroux, P. (2013). Mélusine et les Larchevêque. Légende et historiographie dans le Poitou de la fin du XIVe siècle. Cahiers de recherches médiévales et humanistes. Journal of medieval and humanistic studies, 26, 309–325. https://doi.org/10.4000/crm.13422
Elmes, M. R. (2017). The Alchemical Transformation of Melusine. Brill. https://brill.com/view/book/9789004355958/BP000007.xml
Colwell, T. (2003). Mélusine: Ideal Mother or Inimitable Monster? In Love, Marriage, and Family Ties in the Later Middle Ages (Vol. 11, pp. 181–203). Brepols Publishers. https://doi.org/10.1484/M.IMR-EB.3.696
MAILLARD-CHARY, C. (1990). Mélusine entre sphinx et sirène, ou la « queue préhensile » du désir rattrapé. Mélusine Entre Sphinx et Sirène, Ou La « queue Préhensile » Du Désir Rattrapé, 11, 213–231.
Müller, C. M. (2001). Pour une poétique de la dénomination dans Mélusine de Jean d’Arras et de Coudrette. Le Moyen Age, CVII(1), 29–48. https://doi.org/10.3917/rma.071.0029
MORA, E. (1964). LA ROCHEFOUCAULD, FILS DE MÉLUSINE. Revue Des Deux Mondes (1829-1971), 35–48. http://www.jstor.org/stable/44591130
Bock, N. (n.d.). Vol, reprise, réinventionLe rôle des images et les stratégies entrepreneuriales dans la production d’incunables : l’exemple de Mélusine.
Nolan, R. J. (1974). The Origin of the Romance of Melusine: a New Interpretation. 15(Jahresband), 192–201. https://doi.org/10.1515/fabl.1974.15.1.192
Grodet, M. (2009). Le secret de Mélusine dans les romans français et l’iconographie aux XIVe et XVe siècles. Questes. Revue pluridisciplinaire d’études médiévales, 16, 64–83. https://doi.org/10.4000/questes.840
Shinoda, C. (2007). Mélusine et Toyotamahime. Diffusion maritime d’une culture. Diogène, 218(2), 71–77. https://doi.org/10.3917/dio.218.0071
Dangerous Embodiments: Froissart’s Harton and Jean d’Arras’s Melusine | Speculum: Vol 78, No 2. (n.d.). Retrieved September 11, 2022, from https://www.journals.uchicago.edu/doi/abs/10.1017/S0038713400168629?journalCode=spc
Elmes, M. R. (2017). Melusine. In The Encyclopedia of Medieval Literature in Britain (pp. 1–3). John Wiley & Sons, Ltd. https://doi.org/10.1002/9781118396957.wbemlb110
Geith, K.-E. (1985). Claude Lecouteux, Mélusine et le Chevalier au Cygne. 3(3), 266–270. https://doi.org/10.1515/arbi.1985.3.3.266
Darwin, G. (2015). On Mermaids, Meroveus, and Mélusine: Reading the Irish Seal Woman and Mélusine as Origin Legend. Folklore, 126(2), 123–141. https://doi.org/10.1080/0015587X.2015.1024998
Mühlethaler, J.-C. (2011). Translittérations féeriques au Moyen Age :de Mélior à Mélusine, entre histoire et fiction. Études de lettres, 3–4, 167–190. https://doi.org/10.4000/edl.198
Galderisi, C. (1996). Mélusine et Geoffroi à la grand dent. Cahiers de recherches médiévales et humanistes. Journal of medieval and humanistic studies, 2, 73–84. https://doi.org/10.4000/crm.2484
Maddox, D., & Sturm-Maddox, S. (1996). Melusine of Lusignan: Founding Fiction in Late Medieval France. University of Georgia Press.
Desaivre, L. (1883). Le mythe de la mère Lusine (Meurlusine, Merlusine, Mellusigne, Mellusine, Mélusine, Méleusine). Reversé.
Harf-Lancner, L. (1988). LE ROMAN DE MÉLUSINE ET LE ROMAN DE GEOFFROY A LA GRAND DENT: LES ÉDITIONS IMPRIMÉES DE L’ŒUVRE DE JEAN D’ARRAS. Bibliothèque d’Humanisme et Renaissance, 50(2), 349–366. http://www.jstor.org/stable/20677664
Delcourt, D. (2012). Métamorphose, mystère et féminité: Lecture du Roman de Mélusine par Jean d’Arras. Le Moyen Français. https://doi.org/10.1484/J.LMFR.3.153
Hartland, E. S. (1913). The Romance of Mélusine. Folklore, 24(2), 187–200. https://doi.org/10.1080/0015587X.1913.9719560