vendredi 25 janvier, 18h, bibliothèque Simone de Beauvoir, les Rendez-vous de la Youle, Sony Labou Tansi

La Youle Compagnie met en place des rencontres mensuelles autour d’une autrice ou d’un auteur. Il s’agit d’un temps pensé pour permettre une réelle découverte de l’écrivain.e, accessible à toutes et tous. 
Pour cette première rencontre, nous proposons de découvrir l’Oeuvre et la vie de Sony Labou Tansi, écrivain congolais qui à travers sa poésie critique et satirique, aborde entre autres les thèmes de la corruption du pouvoir, du néocolonialisme français, ou encore de la résistance. Sony Labou Tansi est l’écrivain central dans la construction de l’identité de la compagnie et ce pourquoi nous choisissons de démarrer avec lui ces rencontres. 
18 H – Projection  « Je ne suis pas vivant mais poète »Réalisé par Julie Peghini, Atelier documentaire 2014Durée : 52 minutes
19H – 20H30 – Table ronde en présence de : – Nicolas Martin-Granel – Nicolas Martin-Granel est agrégé de Lettres et diplômé de Sciences Politiques. Enseignant-chercheur dans diverses universités africaines, il a publié des ouvrages anthologiques et nombre d’articles critiques sur la littérature africaine. Ses recherches actuelles en anthropologie et génétique textuelle portent sur les manuscrits de Sony Labou Tansi dont il est l’éditeur scientifique. – Céline Gahungu – Docteur en Littérature française de la Faculté des Lettres de Sorbonne Université. Thèse : Élan et devenir. Sony Labou Tansi (1967-1975) : naissance d’un écrivain). -Julie Peghini Maître de conférences à Paris 8, département culture et communication, membre du CEMTI. Anthropologue, elle a travaillé de 2004 à 2010 dans la coopération artistique et universitaire internationale. Ses thèmes de recherche portent sur la circulation des formes culturelles et artistiques, les politiques culturelles, les rapports entre art et politique et le théâtre.- Sonia Le Moigne-Euzenot Chercheure affiliée Institut des textes et manuscrits modernes (ITEM). Auteure de SONY LABOU TANSILa subjectivation du lecteur dans l’oeuvre romanesque.- Ronan Chéneau – Ecrivain de théâtre – « Loin de vouloir servir telles ou telles thèses politiques ou esthétiques, j’entends montrer comment elles s’énoncent, quitte à assumer toutes les contradictions. Je mets un point d’honneur à traiter des problèmes contemporains, pourvu qu’ils brûlent. » 
Animation : Ulrich N’toyo – Amélie Thérésine

« Je ne suis pas vivant mais poète » va sur les traces d’un homme révolté, possédé par la parole, Sony Labou Tansi, pour en filmer d’autres, qui lui ressemblent, qui brûlent les planches et la vie et poursuivent son combat. Des artistes, des insoumis, des guérilleros qui repoussent les murs et les frontières avec toute l’urgence nécessaire. Des passeurs de mots, d’histoires, de désirs.
Le film est tourné entre Brazzaville, Ouagadougou et Paris, un voyage inspiré par la poésie de Sony Labou Tansi, portée en particulier par les hommes de théâtre Dieudonné Niangouna, Étienne Minoungou et Jean-Paul Delore ainsi que par le performeur Snake.Le film est produit par Spécial Touch et le Collectif Louise.Avec la participation de TV5 MONDEAvec l’aide à la production de la Région Normandieen partenariat avec le Centre national du cinéma et de l’image animéeet en collaboration avec la Maison de l’Image Basse Normandie.Il a bénéficié du soutien de la SACEM pour la création de musique originale, du Brouillon d’un rêve de la SCAM ainsi que du dispositif La Culture avec la Copie Privée.

Rencontre en partenariat avec Rn’Bi – Réseau des bibliothèques de Rouen Soutenu par le Commissariat Général à l’Egalité des territoire et la ville de Rouen.
Entré libre – dans la limite des places disponibles 

Vous aimerez aussi...