Accueil du site > Série 2007 > Articles et contributions > La fin d’une sainte abbesse

Jean Lesaulnier

La fin d’une sainte abbesse

 

Résumé


Au cours des dernières années de sa vie, l’historiographe du roi se fait aussi l’historiographe de Port-Royal. Parmi les pages consacrées à l’abbaye de la vallée de Chevreuse, il en est une qui constitue l’un des chefs d’œuvre de cette brève histoire, celle qu’il compose sur les derniers jours et sur la mort de la réformatrice de l’abbaye, la mère Angélique Arnauld. Après avoir vécu les derniers mois au monastère des Champs, sa « chère solitude », le samedi 23 avril 1661, elle est de retour au faubourg Saint-Jacques, à Paris, où elle meurt le 6 août suivant à quelques jours de ses soixante-dix ans

Extrait de l’édition critique, présentée et annotée par Jean Lesaulnier, Paris, Champion, (à paraître).



Pour citer l'article :

Jean Lesaulnier, « La fin d’une sainte abbesse ».
Publications électroniques de Port-Royal, Série 2007, section des Articles et contributions.

URL: http://melancholia.fr/biblio/?La-fin-d-une-sainte-abbesse.html


Publications électroniques de Port-Royal,
Série 2007

Table

Articles et contributions




| | Table générale | Contact | Suivre la vie du site|